Strabisme

Problèmes de vision > Strabisme

Strabisme

Qu’est-ce que le strabisme ?

Le strabisme est le manque d’alignement des axes visuels, c’est-à-dire lorsqu’un œil est dévié par rapport à l’autre. Il y a beaucoup de causes qui peuvent entraîner un strabisme, surtout dans les premières années (jusqu’à 9-10 ans), lorsque notre système visuel se développe :  

  • Défauts réfractifs. Parfois, des graduations élevées soit dans un œil soit dans les deux, peuvent ne pas être dépistées et créer un déséquilibre oculaire dû à la non-focalisation ou à l’effort pour essayer de focaliser
  • Manque de transparence des moyens oculaires. Cataractes congénitales, malformations congénitales de la pupille ou la rétine (colobomes), cicatrices, etc. peuvent ‘annuler’ la vision d’un œil avec la perte de fixation correspondante. 
  • Strabismes congénitaux par parésies musculaires et/ou troubles neurologiques relatifs au développement correct de la vision.

Les mouvements oculaires sont contrôlés par six muscles : deux permettent de bouger les yeux vers la droite et la gauche, et les quatre autres, permettent de les bouger vers le haut, le bas et le font tourner. Pour que les deux yeux soient alignés en fixant le même point, les douze muscles doivent travailler en consonance, ceux d’un côté et ceux de l'autre. C’est lorsque cet ‘équilibre’ se perd que le déséquilibre ou le strabisme se manifeste.

 

Qu’est-ce que l’amblyopie ou œil paresseux ?

On appelle œil paresseux ou amblyopie un œil sain ayant une acuité visuelle diminuée même avec la meilleure correction réfractive. Chez les enfants, on peut dire que la principale altération visuelle est l’amblyopie, et dans la plupart des cas elle est provoquée par l’existence préalable d’un strabisme.

Les amblyopies peuvent se classer selon la cause. On trouve des amblyopies strabiques, anisométropiques (par la différence de graduation entre un œil et l’autre) et/ou par déprivation. 

Le déclencheur dans les cas d’amblyopies anisométropiques et isométropiques est la présence d’images rétiniennes floues à cause de l’erreur réfractive. Mais dans le cas d’anisométropies, il se présente des images rétiniennes différentes entre les deux yeux. Dans les strabismes, les images sont reçues dans des régions différentes de la rétine/fovéa à cause de la déviation d’un œil par rapport au point de fixation. Dans les amblyopies par déprivation il se produit un manque de stimulation comme il peut se produire dans les cas d’affaissement palpébrale ou cataracte congénitale. 

La diminution de l’acuité visuelle chez les anisométropes est directement liée à l’importance de l’erreur réfractive, et plus la graduation sera élevée plus l’acuité visuelle sera faible. Il est important de savoir qu’il faut davantage d’erreur réfractive pour produire une amblyopie chez un myope que chez un hypermétrope. Dans les strabismes, l’acuité visuelle est indépendante de l’angle de déviation.

 

Comment se traite l’amblyopie ou œil paresseux ?

Le traitement le plus effectif sera celui qui traitera non seulement la diminution de l’acuité visuelle, mais aussi les autres altérations présentes. La première étape sera de corriger au maximum l’erreur réfractive. Après quoi on obtiendra une image rétinienne nette qui aidera la stimulation de la fusion. Si la rivalité entre l’‘œil bon’ et l’’œil’ paresseux est telle que c’est toujours la fixation de l’’œil bon’ qui prédomine, on peut ajouter des traitements comme l’occlusion avec patch et/ou une thérapie visuelle.

Besoin d'information ?

Missing fields Demande d'information Envoyer

Nous pouvons vous aider ? Nous serons toujours de l’autre côté dès que vous aurez besoin de nous.

ADRESSE Galileo 104, Madrid 28003, Espagne

HEURES D'OUVERTURE Du lundi au vendredi, 09:00 h au 20:00 h.

Contactez nous
Missing fields Sent ok Envoyer
Demande d'information

Application received correctly

We will contact you as soon as possible.