Vitré rétine | Innova ocular

Problèmes de vision > Vitré rétine

Vitré rétine

La rétine est la couche de tissu sensible à la lumière qui se trouve dans la région arrière interne de l’œil et elle agit comme la pellicule dans une caméra : les images passent à travers le cristallin de l’œil et sont focalisées dans la rétine. La rétine convertit ensuite ces images en signaux électriques et les envoie au cerveau à travers le nerf optique.

Les problèmes de la rétine et du vitré peuvent causer une perte de vision sévère et même la cécité.

,
,

Les pathologies les plus communes pouvant affecter l’ensemble vitré-rétine sont :

Décollement de rétine

C’est un problème visuel grave, qui entraîne la perte totale de la vision si on n’opère pas. Il consiste en la séparation de la rétine de son emplacement habituel et, bien que dans certains cas il peut avoir une origine traumatique, inflammatoire, apparaître après quelques infections oculaires ou avoir un rapport avec des altérations génétiques touchant l’œil, il s’agit dans la plupart des cas de l’apparition d’une ou plusieurs ruptures dans la rétine après un décollement du vitré.

Le décollement est plus fréquent dans des yeux myopes, car ils ont davantage de zones faibles dans la périphérie de la rétine, et par conséquent, plus fragiles à ce niveau, cependant ceci peut arriver à n’importe qui.

Si durant un décollement de vitré il se produit une rupture de la rétine, il y a une porte d’entrée pour que le vitré liquéfié s’y introduise et décolle la rétine.

   

Le symptôme d’un décollement de vitré est la perte de la vision, bien qu’elle se produise d’une manière très caractéristique. En premier lieu, elle est souvent précédée des symptômes typiques d’un décollement de vitré, c'est-à-dire, les « mouches » volantes et les éclairs, et ensuite il y a souvent une zone obscure dans la périphérie du champ visuel, soit dans la zone du haut, du bas ou des côtés, qui avance progressivement et cache la vision dans cette zone. Par exemple, le patient peut perdre le champ visuel inférieur bien qu’il continue à voir par la partie supérieure. Si l’on n’agit pas il finira par perdre toute la vision.

Si un patient commence à avoir des symptômes de décollement du vitré, il est très important qu’il aille très vite consulter un ophtalmologue au cas où il aurait une rupture ou un déchirement de la rétine. Si l’on voit un déchirement avant qu’il ne se produise un décollement de rétine, il sera facile de le traiter au laser sans devoir passer par une opération chirurgicale.

Une fois que la rétine est décollée, la seule solution est chirurgicale 

 

Décollement du vitré

L’intérieur de l’œil est rempli d’humeur vitrée. Cette humeur ou corps vitré est composée principalement de collagène, eau et acide Hyaluronique, elle a une consistance gélatineuse et adhère à la surface de la rétine. Avec l’âge, la consistance de l’humeur vitrée devient de plus en plus liquide, de manière qu’elle se déplace de plus en plus librement dans l’œil lorsqu’il effectue des mouvements. À partir de 50 ans environ, tout le monde subit le phénomène appelé décollement du vitré. Le vitré étant de plus en plus liquide et se déplaçant de plus en plus librement à l’intérieur de l’œil, le moment arrive où la rétine se décolle et se collapse à l’intérieur de l’œil. C’est un phénomène qui se produit plus ou moins brusquement et qui entraîne souvent deux symptômes très spécifiques : l’apparition de forme abrupte de matériel flottant dans l’œil que les patients décrivent comme des « mouches » volantes, nuages, toiles d’araignées… et la vision de phénomènes lumineux décrits comme des éclairs, flashs ou lumières de forme semi-circulaire, qui apparaissent normalement dans la partie externe et surtout la nuit ou dans des conditions de faible lumière et que l’on appelle photopsies.

Dans la plupart des cas, les photopsies finissent par disparaître et la perception des « mouches » volantes s’améliore avec le temps jusqu’à devenir presque imperceptibles, mais dans certains cas elles peuvent arriver à être très gênantes, et parfois jusqu'au point de nécessiter une vitrectomie pour les éliminer.

Sur un grand pourcentage de patients, le décollement du vitré n'implique pas un problème grave, mais dans quelques cas, lorsque le vitré se détache de la rétine il peut exercer une traction et la déchirer, ce qui entraîne un grand risque de subir un décollement de rétine.

      

Dégénérescence maculaire liée à l’âge

La macula est la partie centrale de la rétine, la zone où l’on a une meilleure vision. La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), comme son nom l’indique, est une maladie qui affecte la macula, elle a un caractère dégénératif et elle touche les personnes de plus de 50 ans. Elle empire avec l’âge et elle est assez fréquente. On estime qu’environ un tiers de la population de plus de 70 ans a un degré ou un autre de dégénérescence maculaire.

La maladie évolue de deux manières différentes:

  • Forme sèche. Environ 80% des patients concernés ont toute leur vie une forme sèche. Ceci implique une affection de la macula qui avance peu à peu au fil des ans et qui commence généralement par l’apparition dans la macula de dépôts blanchâtres appelés druses. À un âge avancé elle peut affecter sérieusement la vision, bien qu’elle puisse mettre des années à évoluer entre le début de la maladie et les formes plus évoluées, entraînant une détérioration progressive de la vision au cours des années.  

 

  • Forme humide. De 15 à 20% des patients développent à un moment de l’évolution de la maladie une forme humide. Elle consiste en l’apparition dans la macula de petits vaisseaux sanguins anormaux, connus comme néovaisseaux, qui perdent du liquide ou du sang dans la macula, entraînant une déformation de cette dernière et l’apparition de kystes de liquide à l’intérieur de la macula ou sous celle-ci. D’un point de vue clinique, on la différencie assez bien d’une forme sèche, car dans ce cas la perte de vision se produit rapidement, parfois même très brusquement, et elle est souvent accompagnée d’un symptôme très caractéristique qui est la déformation de l’image ou l’apparition d’une tache centrale dans la vision. Il est très important qu’avant l’apparition de ces symptômes, le patient aille consulter un ophtalmologue, car il pourrait être en train de développer une forme humide de DMLA et doit recevoir un traitement le plus tôt possible Un traitement existe pour la forme humide, qui améliore la vision ou tout au moins arrête le processus de perte. 

Rétinopathie diabétique

La rétinopathie diabétique est vraiment l’affection de la rétine suite à une complication du diabète. Elle touche les diabétiques type 1 et type 2 et elle est, encore aujourd’hui, une des principales causes de perte de vision et même de cécité.

Le diabète affecte la rétine de la même façon que le reste de l’organisme, en altérant principalement la circulation de la rétine. Il peut provoquer que les vaisseaux sanguins perdent du liquide qui s’accumule dans la macula, entraînant un œdème maculaire, c’est à dure une accumulation de liquide dans la macula, celle-ci étant la principale cause de perte de vision dans la rétinopathie diabétique, mais elle peut entraîner aussi la fermeture progressive de petits vaisseaux sanguins qui laissent des zones de la rétine sans irrigation sanguine, ce qui est connu comme ischémie rétinienne. Si l’ischémie affecte la macula il se produit une perte de vision pratiquement impossible à traiter.

Cependant, si l’ischémie se produit dans la périphérie rétinienne, elle peut entraîner l’apparition de vaisseaux sanguins de nouvelle formation, connus comme néovaisseaux, pouvant être une source de grandes complications, comme des saignements dans l’œil, hémorragie vitréenne, décollements de rétine par traction, et même un glaucome très difficile à traiter connu comme glaucome néovasculaire, qui peut produire une augmentation de tension oculaire très importante pouvant conduire à la cécité. Pour évaluer l’état de la rétine chez les malades de diabète, il est généralement nécessaire de réaliser une angiographie avec un contraste appelé fluorescéine et qui est souvent connu par les sigles AFG.

Traction vitréo-maculaire

EIl se produit parfois un décollement du vitré partiel, restant adhéré à la région maculaire et exerçant une traction. Elle a tendance à se relever et à entraîner une diminution de la vision. Il est facilement diagnostiqué en réalisant une tomographie de cohérence optique, connue sous les sigles TCO, qui est un genre d’écographie de la macula. Si cette adhérence vitrée à la macula n’est pas libérée spontanément et que la vision diminue progressivement, il est nécessaire de réaliser une vitrectomie pour la libérer et pour que la macula revienne à sa position d’origine.

 

Trou Maculaire

Une traction vitréo-maculaire continue peut causer un trou dans la macula. Il se caractérise par l’apparition d’une perte visuelle dans la partie centrale et peut être accompagné également d’une certaine déformation des images. Il se diagnostique facilement aussi avec un CTO. Si on n’opère pas, le trou maculaire s’agrandira au fil du temps, et la perte de vision sera de plus en plus sévère.  

Thrombose veineuse

Il existe dans l’œil quatre veines principales qui s’unissent sur une veine centrale ; n’importe laquelle est susceptible de subir une thrombose, étant plus fréquentes chez des patients avec une tension oculaire haute ou qui présentent certains risques connus cardiovasculaires, c’est-à-dire tension artérielle élevée, diabète, hausse du cholestérol ou triglycérides, etc.

L’affection visuelle dépend de la veine ayant subi la thrombose. Elle est importante si elle touche la veine centrale de la rétine et moins importante si elle touche une des quatre veines isolées. L’affection visuelle de la région touchée est semblable à celle qui se produit dans la rétinopathie diabétique et le traitement est semblable également : laser, anti-angiogéniques ou corticoïdes intraoculaires ou même traitement chirurgical, s’il se produit des saignements intraoculaires importants.

  

 

Membranes épimaculaires

Il s’agit d’une membrane qui se développe à la surface de la macula, en produisant un froncement ou un plissement progressif de celle-ci. Ceci est beaucoup plus fréquent chez des personnes de plus de 60 ans et la cause est, dans la plupart des cas, idiopathique, bien qu’elle puisse apparaître suite à d’autres maladies type thrombose, diabète, secondaires ou traitement au laser, chirurgies ou traumatismes. À mesure qu’elle évolue, il se produit un plissement progressif de la macula, entraînant la diminution de la vision et la déformation des images. Le traitement est chirurgical.. 

Besoin d'information ?

Missing fields Demande d'information Envoyer

Nous pouvons vous aider ? Nous serons toujours de l’autre côté dès que vous aurez besoin de nous.

ADRESSE Galileo 104, Madrid 28003, Espagne

HEURES D'OUVERTURE Du lundi au vendredi, 09:00 h au 20:00 h.

Contactez nous
Missing fields Sent ok Envoyer
Demande d'information

ADRESSE Galileo 104, Madrid 28003, Espagne

HEURES D'OUVERTURE Du lundi au vendredi, 09:00 h au 20:00 h.


Application received correctly

We will contact you as soon as possible.